MUTUELLE INDIVIDUELLE

MUTUELLE ENTREPRISE

Comparez les mutuelles chômeur

Je compare immédiatement
  • Mutuelle chômeur à partir de 5,50€

  • Comparaison en 2min

  • +1000 contrats comparés

Mutuelle chômeur pas chère (demandeur d’emploi)

Fonctionnement d’une mutuelle demandeur d’emploi

Comme tout le monde, les demandeurs d’emploi et leurs familles sont parfois confrontés à des problèmes de santé. A cause de leur manque de revenu, les dépenses de soin sont plus difficiles à assumer pour eux. Voilà pourquoi il leur est conseillé de souscrire une mutuelle demandeur d’emploi : pour rembourser efficacement les soins dont ils ont besoin.

Selon leur situation, plusieurs solutions s’offrent aux demandeurs d’emploi :

  • La continuité de leur ancienne mutuelle santé d’entreprise : les demandeurs d’emploi qui ont des difficultés à payer leurs cotisations ont la possibilité d’être couverts par une complémentaire santé gratuitement, avec la portabilité de la formule basique de leur ancienne mutuelle d’entreprise, durant 12 mois.
  • La Complémentaire santé solidaire (CSS) : la complémentaire santé solidaire permet aux demandeurs d’emploi de bénéficier d’une prise en charge partielle ou totale des cotisations.
  • Le rattachement à la mutuelle du/de la conjoint(e) : pour diminuer le coût de cotisation d’une mutuelle en cas de chômage, il est envisageable de se rattacher à la mutuelle du/de la conjoint(e).
  • L’adhésion à une mutuelle demandeur d’emploi : certaines mutuelles proposent des formules sur-mesure pour permettre aux demandeurs d’emploi d’être mieux couverts.

Les cotisations du demandeur d’emploi doivent couvrir ses besoins santé sans le mettre en difficulté financière. Les tarifs proposés changent d’un organisme à un autre, d’où la nécessité d’identifier les garanties adaptées à chaque besoin de soin, pour faire le meilleur choix. Pour cela, il est intéressant d’utiliser un comparateur de mutuelles en ligne.

Les garanties incontournables d’une mutuelle demandeur d’emploi pas chère

Avant de choisir une mutuelle santé, il est important de bien étudier les garanties proposées. En effet, il faut faire attention à certaines formules qui paraissent avantageuses à première vue, mais qui ne couvrent que certains besoins et peuvent conduire à des dépenses considérables en cas de problème de santé.

Il est conseillé de choisir les options qui conviennent le mieux au profil du demandeur d’emploi et de porter une attention particulière aux garanties suivantes :

  • Consultations médicales
  • Dépenses en pharmacie
  • Frais dentaires
  • Soins d’optique

Il faut s’assurer que la mutuelle propose, pour ces dépenses, une couverture à hauteur du ticket modérateur ou plus. Par contre, si le chômeur juge ne pas avoir besoin d’une couverture pour des frais dentaires ou des problèmes de vue, il peut choisir une garantie de base qui allégera le budget consacré à sa mutuelle en période de chômage. Une fois qu’il aura retrouvé du travail, il pourra revoir son contrat de mutuelle.

Il est également nécessaire d’analyser les garanties proposées en cas d’hospitalisation. Les frais hospitaliers peuvent être conséquents et nécessitent une bonne couverture, notamment pour les dépenses liées aux dépassements d’honoraires. Il y a lieu de vérifier la durée de prise en charge du forfait hospitalier proposé, certains contrats limitants celle-ci à 30 jours.

Pour les jeunes demandeurs d’emploi en bonne santé, il est possible de choisir de n’être couvert que sur la partie hospitalisation durant la période de recherche d’emploi. Auquel cas la mutuelle vous remboursera les frais de consultation et d’admission en centre médicalisé, puis le chômeur pourra disposer d’une complémentaire santé accessible.

Mutuelle et chômage : le choix de la portabilité

La portabilité d’une mutuelle est un dispositif qui permet à un ancien salarié de continuer d’être couvert par la complémentaire santé de l’entreprise dans laquelle il a travaillé. Le chômeur peut continuer de bénéficier de cette mutuelle collective pendant un an, qu’il ait été licencié (sauf en cas de faute grave), qu’il ait démissionné ou que son contrat soit arrivé à terme.

La portabilité d’une mutuelle comprend aussi bien la complémentaire santé que les garanties de prévoyance d’entreprise couvrant les risques de décès, l’incapacité de travail et l’invalidité.

Pour bénéficier de la portabilité des garanties d’une mutuelle collective, il faut remplir certaines conditions :

  • L’ancien salarié doit avoir adhéré à cette couverture santé quand il travaillait.
  • Il doit avoir travaillé au moins un mois entier pour l’employeur.
  • Il doit avoir droit à une indemnisation de l’Assurance chômage.

La portabilité des droits à la mutuelle d’entreprise prend effet dès la date de rupture du contrat de travail, et dure pendant toute la période d’indemnisation du chômage à laquelle a droit le salarié et en fonction de la durée de son dernier contrat de travail. La préservation de ces droits ne peut pas dépasser les 12 mois. A la fin de cette période ou en cas de reprise d’un nouveau travail, cette couverture santé se termine.

Exemple :

  • Si un salarié a travaillé 5 mois, la portabilité peut durer 5 mois.
  • Si un salarié a travaillé 16 mois, la portabilité ne pourra néanmoins pas excéder 12 mois (tout comme l’indemnisation chômage).

Il n’y a pas de démarche à entreprendre pour bénéficier de la portabilité d’une mutuelle santé d’entreprise, car ce mécanisme se met en place par défaut. Dès le licenciement, la démission ou la fin de CDD, l’employeur en informe l’assureur. Toutefois, la portabilité est conditionnée à l’ouverture des droits au chômage. Une attestation Pôle emploi pour la portabilité de la mutuelle sera demandée par la compagnie d’assurance.

Dans certains cas, la portabilité d’une mutuelle d’entreprise cesse :

  • En cas de reprise d’activité en CDD ou en CDI*,
  • En cas de reprise d’activité en temps partiel*,
  • Au terme de la durée fixée au départ (soit 12 mois maximum).

* Dès la reprise d’activité, tout employeur doit proposer une mutuelle santé collective à son nouvel employé.

Mutuelle santé pas chère pour chômeur : quelles solutions ? (rattachement au conjoint, réforme santé…)

Les personnes au chômage ont des contraintes financières, et il n’est donc pas évident pour eux de faire le bon choix de complémentaire santé. Afin de trouver une mutuelle chômage à un coût raisonnable, plusieurs solutions sont possibles :

  • Se rattacher à la mutuelle de son conjoint : une personne au chômage peut être rattachée à la mutuelle d’entreprise obligatoire dont bénéficie son conjoint, et cela durant toute sa période de chômage si le contrat en question le permet. Cette personne bénéficie alors des garanties négociées par l’entreprise, souvent plus intéressantes car financées au minimum à 50 % par l’employeur. Dans la majorité des cas, ces contrats proposent des tarifs préférentiels pour le rattachement du conjoint et/ou des enfants.
  • Recourir à une mutuelle communale : certaines communes proposent des complémentaires santé, aussi appelées « mutuelles de village » ou « mutuelles municipales ». Ces dispositifs permettent aux habitants d’une même commune de négocier des garanties très intéressantes et à des coûts compétitifs. Ce type de mutuelle n’est pas obligatoire, mais il convient parfaitement aux demandeurs d’emploi, comme ce sont des mutuelles santé peu couteuses.
  • Recourir à un comparateur de mutuelle : qu’on soit travailleur ou chômeur, il est bien judicieux de comparer les offres disponibles sur le marché. Le comparateur de MutuelleSante.fr permet de comparer gratuitement et rapidement les différentes mutuelles présentes sur le marché. Un outil pratique et efficace pour trouver une mutuelle adaptée à ses besoins et au meilleur prix.

À ce titre, un grand nombre de formules de mutuelle demandeur d’emploi sont proposées par les complémentaires santé. Mais il faut bien analyser les garanties et les tarifs proposés pour qu’ils soient adaptés à votre situation personnelle. Notre comparateur de mutuelle santé prend en considération vos besoins réels en matière de santé (hospitalisation, soins dentaires, optique) et votre budget.

Pourquoi comparer les mutuelles demandeur d’emploi ?

Le plus souvent, le chômage est une situation temporaire. Toutefois, pendant cette période, le manque de revenus incite à faire des économies, à éviter toute dépense inutile.

Il est fortement conseillé de comparer les mutuelles santé avant de faire son choix, surtout quand on est demandeur d’emploi. Cela permet de choisir une mutuelle adaptée à sa situation, offrant la meilleure couverture tout en étant pas chère.

Plusieurs éléments sont à prendre en compte lorsque l’on recherche une mutuelle santé, tels que les garanties proposées, les taux de remboursement, les forfaits ainsi que les délais de carence.

Le comparateur de mutuelles en ligne Mutuellesanté.fr permet de comparer les offres du marché, gratuitement et en seulement 2 minutes. Un moyen simple et concrer de réaliser des économies, en choisissant la mutuelle la plus adaptée à ses besoins et au meilleur prix.

FAQ

Un demandeur d’emploi peut-il conserver une mutuelle d’entreprise ?

Suite à une rupture conventionnelle de contrat de travail, une fin de contrat à durée déterminée ou un licenciement (sauf pour faute grave), un demandeur d’emploi peut conserver sa mutuelle entreprise. La loi Evin sur la portabilité de la mutuelle suite à une rupture conventionnelle ainsi qu’une loi de 2014 permettent de protéger le salarié de façon plus efficace.

Afin de conserver sa mutuelle entreprise, il faut préalablement remplir les conditions suivantes :

  • La souscription à la mutuelle entreprise obligatoire devra être faite avant la rupture conventionnelle du contrat de travail.
  • Il faudra obligatoirement être indemnisé par Pôle Emploi et souscrire à la mutuelle de son nouvel employeur le cas échéant.
  • Un salarié licencié pour faute grave ne peut pas bénéficier des allocations chômage et ne répond donc pas à la deuxième condition. Dans ce cas, il ne bénéficie pas non plus de la portabilité de la mutuelle entreprise.

La plupart du temps, il suffit ensuite d’indiquer à son employeur que l’on souhaite conserver sa mutuelle santé, après la rupture conventionnelle du contrat de travail.

Quels documents faut-il fournir à sa mutuelle chômeur ?

Durant sa période de chômage, la personne licenciée peut continuer à bénéficier de sa mutuelle d’entreprise. Pour ce faire, elle devra demandé la mise en place de cette continuité à son ex-employeur, dans un délai ne dépassant pas les six mois après son départ. L’ancien employé peut ainsi conserver sa mutuelle pendant une durée équivalente à celle de son dernier contrat de travail ; une durée qui ne peut cependant pas excéder 12 mois.

Si le demandeur d’emploi trouve du travail durant cette période, il devra le notifier à son ancien employeur et souscrire à la mutuelle entreprise de son nouvel employeur.

Le demandeur d’emploi peut renoncer à la portabilité de sa mutuelle santé en le notifiant par écrit à son dernier employeur, dans les dix jours suivant la fin de son contrat de travail.

Les conditions et les documents que le demandeur d’emploi devra fournir sont :

  • Obligatoirement être indemnisé par Pôle emploi.
  • Fournir un justificatif d’inscription à Pôle emploi.
  • Fournir à sa mutuelle un justificatif d’indemnisation de Pôle emploi chaque mois.

Combien coûte votre mutuelle ?

Dépenses annuelles en optique :

-
+

Soins dentaires :

-
+

Médecine non remboursée

Hospitalisation prévue cette année ?

Découvrir mon tarif

LES PROFILS :

LES REMBOURSEMENTS :