Comparez +1000 mutuelles optique en 2 minutes

Je compare en 2 minutes
  • Mutuelle à partir de 8,81€

  • Comparaison en 2min

  • +1000 contrats optique comparés

Dossier complet sur la mutuelle optique pas chère

Fonctionnement d’une mutuelle optique

La Sécurité sociale rembourse une partie de vos dépenses médicales, mais cela n’empêche pas d’éviter certains restes à charge. Par exemple, la consultation chez un spécialiste en ophtalmologie ne vous sera remboursée qu’à une hauteur de 70 % du montant indicatif de base. Puis l’indemnisation s’effectuera en fonction de l’ophtalmologue que vous venez consulter.

S’il fait partie du secteur 1 (le rang des médecins conventionnés dont les tarifs sont ceux fixés par la Sécurité sociale), le remboursement se fera à un taux de 28 %.

Le taux sera de 23 % chez un praticien de secteur 2 (les ophtalmologues ayant la liberté de déterminer leurs propres honoraires, mais la base du remboursement reste la même pour les deux premiers secteurs ; sauf en cas de dépassement d’honoraires, auquel cas il vous revient de payer le reste à charge).

De ce fait, adhérer à une mutuelle optique peut vous aider à couvrir de façon optimale vos restes à charge. Souvent, les mutuelles optique mettent à votre profit une indemnisation par pourcentage, c’est-à-dire qu’elles vous font bénéficier d’une assurance améliorée des 40 % ou 30 % du montant restant du remboursement de la Sécurité sociale. Par ailleurs, d’autres mutuelles optiques proposent plutôt une rétribution par forfaits, une somme fixe (par an et par personne) vous sera dispensée chaque année en fonction de vos besoins, pour les différents soins optiques que votre contrat couvre. Généralement, ce genre de contrat est bien apprécié des assurés, car il leur évite les calculs contraignants que la méthode des remboursements par pourcentage leur inflige.

Les garanties des meilleures mutuelles optique

Face à l’accroissement incessant du nombre de personnes souffrant de problèmes oculaires, il existe aujourd’hui un grand nombre de compagnies d’assurance santé optique proposant de vous aider à répondre efficacement à vos besoins optiques et à ceux de votre famille. Il existe de nombreux critères qui peuvent vous orienter, en particulier devant la palette des garanties optiques que proposent les différentes mutuelles. Des garanties sous forme de contrat, en pourcentage ou en forfait, promettant une prise en charge partielle ou totale des frais de consultation médicale, de certains soins et chirurgies oculaires, des équipements optiques (les montures, les verres à lunettes, les lentilles de contact).

Il est conseillé de s’intéresser :

  • au taux de remboursement promis,
  • à la nature et à la qualité du traitement des contrats par la mutuelle,
  • aux hausses des honoraires d’une année sur l’autre,
  • à la répartition et à la codification des risques,
  • à la possibilité de bénéficier de certains services additionnels, comme le service du tiers payant qui limite l’augmentation des prix et optimise au maximum vos profits.

Pour plus de renseignements, prenez le temps pour effectuer les bonnes recherches, étudier attentivement les contrats et les cautions avancées. Définissez vos propres paramètres, vos attentes et vos exigences. Cela vous sera très utile, tout comme le fait de consulter un courtier qui vous aidera à dénicher les meilleures offres.

Choisir une mutuelle optique pas chère

En général, les tarifs fixés par les opticiens sur les équipements optiques tels que les montures des lunettes, les verres correcteurs et les lentilles sont pesants et peu remboursés par la Sécurité sociale. Dès lors, il est avantageux d’opter pour une mutuelle assurant vos besoins en optique et protégeant votre porte-monnaie.

Afin de choisir une mutuelle optique pas chère et répondant à vos besoins, il faudra avant tout définir clairement vos besoins et vos attentes, puis analyser minutieusement les détails suivants :

  • Il est conseillé de chercher une mutuelle santé optique sans délai de carence, car cela peut être handicapant, notamment en cas d’urgence.
  • Veillez à choisir une mutuelle pas chère qui offre de bonnes garanties, une bien meilleure couverture des frais des divers équipements optiques ainsi que de leur entretien en cas de casse ou de perte, une prise en charge complète des interventions chirurgicales correctrices (myopie, presbytie, cataracte...), et qui autorise plus de deux consultations par an chez l’ophtalmologue.
  • Pour ce qui est du montant de contribution, il est clair qu’une mutuelle santé optique avec de hauts niveaux d’indemnisation requiert une participation plus onéreuse pour des cautions plus élevées. Cela dit, pendant votre recherche, il ne faudra pas ignorer les autres postes de santé pour lesquels vous aurez aussi besoin d’être assuré. Il vaut mieux choisir pour une mutuelle complète, couvrant également vos dépenses sur les soins dentaires, auditifs ou en cas d’hospitalisation.

Afin de porter son choix sur la mutuelle la plus adaptée à ses besoins et faire des économies sur les tarifs, il est possible d’utiliser le comparateur en ligne MutuelleSante.fr. Grâce à cet outil mis à votre disposition, il vous sera facile d’étudier et de comparer la multitude de mutuelles optique présentes sur le marché, en ligne, gratuitement et simplement, en quelques clics.

Mutuelle optique sans plafond

Une mutuelle optique sans plafond est une mutuelle de haut de gamme avec une palette d’offres intéressantes et surtout des garanties dont tous les assurés ont intérêt à bénéficier. Il s’agit d’une mutuelle sans délai de carence, avec des forfaits à des taux élevés et surtout qui permettent de prendre en charge vos dépenses en optique avec efficacité en s’approchant des vrais montants à régler.

Pour souscrire à une mutuelle optique sans plafond, il suffit de comparer l’ensemble des mutuelles en ligne, de fixer vos paramètres, vos attentes, pour ensuite choisir celle qui vous convient le mieux.

Astuces pour une mutuelle optique moins chère

Quel que soit son trouble optique (myopie, presbytie, cataracte…) et le dispositif optique dont vous en avez besoin, la Sécurité sociale ne rembourse que très peu les frais liés à ces types de soins. Dans ce cas, souscrire une mutuelle optique pas chère mais avec de bonnes garanties est souvent la meilleure alternative. Il est établi qu’en fonction de la mutuelle optique les formats d’indemnisation varient. Certaines proposent des forfaits plus pratiques et moins casse-tête, recommandés par l’ensemble des professionnels, d’autres sont plutôt orthodoxes et parlent de pourcentages.

Il est préférable que vous sélectionniez une mutuelle dont les forfaits :

  • assurent une protection plus optimisée,
  • couvrent plus largement les frais des interventions chirurgicales souvent coûteuses (notamment celles qui dépassent les 1 000 €),
  • permettant de bénéficier d’un contrat complémentaire santé qui vous accorde de pratiquer le tiers payant avec votre médecin traitant et votre opticien.

Par ailleurs, privilégiez une mutuelle optique qui offre plus de cautions sur les lunettes de soleil, les lentilles, vu qu’elles sont mal prises en charge et non remboursables, en particulier si elles sont dédiées à votre confort plus qu’à un réel besoin (leur prix est aux alentours de 140 €).
Enfin, pour mieux cerner les forfaits, les tarifs, les garanties et les éventuelles promotions offertes par les mutuelles optique, il est préférable que vous ayez recours à des comparateurs de mutuelles, à des courtiers ou à des experts : ils sauront vous aider dans votre recherche.

Remboursements des lunettes par la Sécurité sociale

Le remboursement des frais d’une paire de lunettes par la Sécurité sociale est tout simplement insignifiant, ne s’élevant qu’à quelques euros (de 6 € à 10 € pour une paire qui coûte en moyenne 300 €), les verres sont remboursés à hauteur de 60 % du montant réel, ce taux changeant en fonction de l’âge. C’est également la même chose pour la monture, remboursée à une hauteur de 60 % sur la base d’un prix forfaitaire déterminé à 30,49 € pour les bénéficiaires de moins de 18 ans et à 2,84 € pour ceux qui sont plus âgés.

Cela dit, aucun remboursement et aucune prise charge n’est possible en absence d’une prescription médicale fournie par votre ophtalmologue, sauf s’il s’agit d’un remplacement de verres, de monture, ou dans le cas d’une cassure, d’une perte ou d’un vol. Là vous serez amenés à présenter une ordonnance qui peut remonter à 3 ans maximum chez votre opticien, pour pouvoir bénéficier d’un remboursement de vos frais de la part de la Sécurité sociale.

Le taux d’indemnisation des lunettes par la Sécurité sociale pour les bénéficiaires de plus de 18 ans est fixé à 60 % sur la base d’un tarif forfaitaire de 2,84 €, soit 1,85 €.

Pour les jeunes de moins de 18 ans, la caisse d’Assurance maladie n’indemnise qu’une seule paire de lunettes par an (monture et verres), si l’âge du bénéficiaire est compris entre 6 et 18 ans. En revanche, elle peut couvrir plusieurs paires par an si l’enfant a moins de 6 ans et que son trouble optique évolue avec le temps.

Néanmoins, pour une meilleure prise en charge de vos dépenses, et pour pallier au remboursement faibles de la Sécurité sociale, il est opportun de souscrire à une mutuelle santé optique.

Remboursements des lentilles par la Sécurité sociale

Contrairement aux lunettes, la Sécurité sociale ne prend en charge le remboursement des lentilles de contact que si elles représentent le seul moyen thérapeutique pour traiter et corriger une affection visuelle.

Les indications médicales qui ouvrent généralement droit à un remboursement de lentilles par la Sécurité sociale sont les suivantes :

  • le kératocône,
  • l’astigmatisme irrégulier,
  • les myopies supérieures ou égales à 8 dioptries,
  • le strabisme accommodatif,
  • l’anisométropie supérieure à 3 dioptries et qui ne peut être corrigée par le port de lunettes correctives,
  • l’aphakie.

En d’autres termes, c’est en fonction du trouble visuel que l’Assurance maladie indemnise à un taux de 60 % du prix total des lentilles. Dans ce cas, un forfait annuel est déterminé à 39,48 €, soit 23,69 € par œil, en fonction du degré de la correction, quel que soit le type de lentilles (réutilisables ou non) ou leur durée d’emploi. Aucun produit d’entretien de lentilles n’est remboursable. La première consultation chez votre ophtalmologue est prise en charge par la CPAM, mais les honoraires des séances restantes seront à votre charge, ce qui fait d’une mutuelle santé optique pas chère et avec de bonnes garanties une aide inestimable.

Remboursements d’une mutuelle optique

Les soins et les équipements optiques peuvent être très coûteux. La Sécurité sociale ne leur accorde que de maigres remboursements et sous de nombreuses conditions, qu’il s’agisse de lunettes, de lentilles ou d’interventions chirurgicales. Voilà pourquoi il est judicieux de trouver une bonne mutuelle santé optique, pour couvrir au maximum ses dépenses optiques.

En ce qui concerne les lunettes de vue, les frais sont constamment en hausse. Que ce soit pour les montures ou les verres, il est possible que le prix du seul verre pour un œil dépasse les 400 €. Les mutuelles santé optique proposent de l’aide et promettent de prendre en charge vos besoins optiques en échange d’une contribution. Ceci dit, il est préférable d’adhérer à une mutuelle avec des garanties sous forme de forfaits plutôt que sous forme de pourcentages.

Quant aux lentilles, ces équipements n’ont pas qu’une vocation esthétique, elles permettent aussi la correction douce et discrète de certains problèmes visuels hélas exclus de la liste des priorités de la Sécurité sociale (sauf dans de très rares cas). Ainsi, les mutuelles optique proposent des forfaits semblables à ceux des lunettes, pour en bénéficier plusieurs fois par an. Ce qui est très utile, notamment si vos lentilles sont jetables et donc à racheter chaque trimestre.

Combien coûte votre mutuelle ?

Dépenses annuelles en optique :

-
+

Soins dentaires :

-
+

Médecine non remboursée

Hospitalisation prévue cette année ?

Découvrir mon tarif

LES PROFILS :

LES REMBOURSEMENTS :

Laissez votre
commentaire