MUTUELLE INDIVIDUELLE

MUTUELLE ENTREPRISE

Comparez +1000 mutuelles en 2 minutes

Je compare en 2 minutes
  • Mutuelle à partir de 5,50€

  • Comparaison en 2min

  • +1000 contrats comparés

Remboursement implants mammaires

Pour qui ?

Chirurgie reconstructive : implants mammaires pris en charge

La poitrine est un symbole de féminité. Lorsqu’une femme subit une ablation partielle ou totale du sein, suite à un cancer du sein par exemple, les conséquences psychologiques peuvent être importantes. C’est pourquoi l’assurance maladie prend en charge la pose des implants mammaires dans le cadre d’une chirurgie reconstructrice. Les implants mammaires peuvent également être remboursés pour les femmes qui ont une malformation de la poitrine.

Pour que vous soyez remboursée, l’opération doit se faire après l’obtention d’une entente préalable demandée par votre médecin et accordée par le médecin conseil de l’assurance maladie.

Chirurgie esthétique : pas de remboursement

Une opération de chirurgie esthétique dans le but de grossir ou d’embellir la poitrine ne peut pas être remboursée par la sécurité sociale. Aucun arrêt maladie indemnisé n’est possible.
L’assurance maladie a cependant mis à disposition des patientes un guide d’informations sur les risques liés à la pose de prothèses mammaires et expliquant le déroulé de l’opération et le suivi post-opératoire.

Implants mammaires : qu’est-ce qui est pris en charge ?

Remboursement implant mammaire et alternatives

Sous condition d’accord préalable, les implants mammaires et les alternatives qui existent sont totalement remboursés par la sécurité sociale. Selon la marque et l’établissement de santé choisi, le prix de remboursement peut être inférieur au prix effectif de la prothèse. Dans ce cas, MutuelleSante.fr vous conseille d’opter pour une complémentaire santé qui rembourse bien les implants mammaires (taux de remboursement élevé ou forfait de plusieurs centaines d’euros).

Remboursement prothèse mammaire :

  • prothèse mammaire interne (implant mammaire) : 370 €
  • prothèse mammaire externe transitoire : 25 €
  • prothèse mammaire externe (simple ou plus complexe) : 180 ou 240 €

Il faut attendre une période de 18 mois entre deux renouvellements d’une prothèse mammaire externe (12 mois après la 1re prescription).

Le remboursement peut concerner un sein ou les deux seins selon les besoins de la patiente.

L’opérée peut aussi opter pour une modification des seins sans implants, par l’autogreffe de graisse ou de peau prélevée ailleurs sur le corps. Dans ce cas, les opérations nécessaires sont prises en charge.

Remboursements de la pose de l’implant mammaire

Poser des implants mammaires nécessite une hospitalisation, prise en charge dans le cadre de la chirurgie réparatrice uniquement. Pour les femmes ayant subi une mastectomie suite à un cancer, la prise en charge est de 100 % dans le cadre d’une ALD (affection longue durée). L’hospitalisation dure 1 à 5 jours.

Le suivi médical est ensuite important : consultation du chirurgien au bout de 15 jours, 3 mois et 1 an, puis consultation du chirurgien, médecin traitant ou gynécologue tous les ans.

Implant mammaire : Prise en charge

  • frais hospitaliers (100%)
  • consultations (70 % à 100 % si ALD)
  • transport médical (65 % ou 100 % si ALD exonérante)
  • indemnités d’arrêt maladie

Implant mammaire : Reste à charge (même en cas d’ALD)

  • frais hospitaliers (20 €/jour)
  • chambre individuelle (de 40 à plus de 100 €)
  • télévision, internet, téléphone
  • dépassement d’honoraires (très fréquents en clinique privée)
  • participation forfaitaire (1 €/consultation)
  • franchise médicale pour le transport sanitaire (2 €/trajet)

Une mutuelle hospitalisation est nécessaire pour prendre en charge les frais non remboursés, surtout en cas d’hospitalisation en clinique privée. Trouvez une complémentaire santé hospitalisation vraiment efficace sur notre comparateur de mutuelles en ligne !

Implants mammaires en silicone PIP

Les implants mammaires en silicone de Poly Implant Prothèse (PIP) ont été retirés du marché français en 2010 car il y a un risque de rupture de l’enveloppe de la prothèse. En cas de fuite du gel, le diagnostic et l’opération de retrait des implants (l’implant défectueux et le 2e implant par précaution) sont pris en charge par l’assurance maladie, que l’implant ait été posé dans le cadre d’une opération de chirurgie réparatrice ou de chirurgie esthétique. Un arrêt maladie indemnisé est prescrit.

La pose d’un nouvel implant dépend de votre situation :

  • chirurgie réparatrice : remboursement par l’assurance maladie
  • chirurgie esthétique : pas de remboursement

Articles sur les remboursements des soins

Combien coûte votre mutuelle ?

Dépenses annuelles en optique :

-
+

Soins dentaires :

-
+

Médecine non remboursée

Hospitalisation prévue cette année ?

Découvrir mon tarif

LES PROFILS :

LES REMBOURSEMENTS :

Laissez votre
commentaire